Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Japon fantastique en traductions
  • Le Japon fantastique en traductions
  • : Le Japon fantastique n'est que peu traduit, il est temps de lancer dans la course les traducteurs littéraires qui veulent relever le défi du fantastique, de la SF et de la fantasy du Soleil Levant (et il y en a !)
  • Contact

Le Japon fantastique en traductions

Vous recherchez un traducteur littéraire, spécialiste de la littérature japonaise et des littératures de l'imaginaire, pour traduire, en vue d'édition ou à titre privé, une œuvre, une nouvelle, un article ? Je peux vous fournir un travail de qualité, soigné et rapide. Mes conditions sont à discuter : l'art et la diffusion de la littérature japonaise sont mes priorités. Vous pouvez utiliser le formulaire de contact pour me joindre.


Sur Twitter : @Darthremora

Licence

Le articles de ce blog sont mis à disposition selon la licence Creative Commons.

Licence Creative Commons

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 13:14

41ZVB3NHB0L. SL500 AA300日本語でのあらすじ:荒俣宏氏の作品はフランス語で一切翻訳されていない。『妖怪大戦争』というのは翻訳の対象として面白いかなと。


ARAMATA Hiroshi (1947-) est un auteur reconnu au Japon pour ce qui est de la littérature de yôkai, ces monstres traditionnels qui hantent par centaines d'espèces le folklore populaire nippon. Il a notamment livré une série primée (que je lirai un jour), Teito Monogatari, "Le Dit de la capitale impériale", jamais traduit (en français comme en anglais, qui revisite, façon "pays des monstres", l'époque d'Edo (1603-1868).

Il suit dans son œuvre la voie du maître du genre, MIZUKI Shigeru (1922-, Kitaro le repoussant), spécialiste en dessin et en histoires desdits monstres japonais et auteur d'une encyclopédie sur le sujet (Yôkai, dictionnaire de monstres japonais, presque traduite en français), le titre du présent livre lui rendant hommage.

On retrouve également dans son style l'école de son collègue KYÔGOKU Natsuhiko (1963-), qui écrit de volumineux thrillers mettant chacun en scène, dans le Japon d'aujourd'hui, un de ces yôkai. Bref, nous sommes ici dans le mainstream de la littérature contemporaine de monstres du Soleil levant.

Il est à noter que Aramata est aujourd'hui une des personnalités les plus importantes de la littérature fantastique japonaise et qu'il fait partie de façon permanente du jury qui, chaque année, récompense le meilleur ouvrage du genre. Il est également traducteur de l'anglais et a traduit certaines des nouvelles de Lord Dunsany et H. P. Lovecraft.


Le livre dont je vous parle ici, que je traduis "La Grande guerre des monstres", n'appartient pas à une série et s'adresse à un vaste public. Il n'est pas publié en tant que littérature jeunesse au Japon, mais s'en rapproche passablement. L'ouvrage a été écrit en tant que scénatio du film alors en cours de développement, de titre éponyme, produit en 2005 par Takashi Miike (Visitor Q, Koroshiya Ichi, Zebraman...). Le projet de ce film qui est lui-même un hommage à une vieille série des années 60...

 


La guerre des monstres dont il est question ici nous raconte, en 400 pages, une guerre invisible aux yeux de tous que mènent des étranges machines-fantômes, torturées et cruelles, contre les plus ou moins paisibles et plus ou moins honnêtes yôkai. Menés par un jeune garçon, dont le destin héroïque a été annoncé par la kirin, ils devront vaincre cette menace sans que les humains inconscients, même au cœur de la capitale nippone, ne se doutent de quoi que ce soit.

 

La traduction de ce bouquin risque d'être fort intéressante : si le décor et les monstres évoqués parlent (un peu) au lecteur japonais moyen, ce ne sera pas souvent vrai du lecteur francophone.

Les noms des monstres, la kirin (ce mot pouvant à la fois évoquer une créature du folklore chinois - parfois discutablement traduit licorne, une marque de bière et la girafe commune...) et toutes sortes de réalités folkloriques japonaises.

Qu'à cela ne tienne, ça n'est pas insurmontable, et c'est un travail tout à fait passionnant. Je ne me lancerai pas aveuglément dans l'aventure, mais si quelqu'un souhaite que cette œuvre voie le jour en français, il peut toujours me contacter, je suis à disposition pour la traduire (et j'y ai déjà pas mal réfléchi). J'envisagerais toutefois plutôt de tenter l'aventure avec Teito Monogatari, une des œuvres unanimement reconnues comme majeurs de la littérature fantastique japonaise.

 

Références

ARAMATA Hiroshi, Yôkai dai-sensô, Kadokawa bunko, 2005

荒俣宏『妖怪大戦争』、角川文庫、2005年(文庫版)

ISBN4-04-169038-2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

for details 21/02/2014 09:00

Awesome write-up on the Aramata Hiroshi, the traditional monsters in Japan! I love reading thrillers and want to read the thrillers by these monsters! It would be helpful if you share the PDF document of the particular in the coming days! Thank you!